Les personnes hospitalisées ou en réeducation

Pour les personnes malades, outre le déclenchement de réactions psychoaffectives positives, l'animal peut présenter un agent de renforcement efficace.

Sa simple présence réconforte et remotive les patients réfractaires ou découragés par des soins médicaux, éventuellement lourds, ou par une rééducation traditionnelle.


Il devient une source de distraction pour des patients souvent alités et isolés dans leur chambre et permet d'oublier le temps d'un instant la maladie, les souffrances et l'environnement médical. Les caresses et la relation complice qui s'instaure, contribuent au bien-être des malades. En découle une meilleure réceptivité aux traitements médicaux et une meilleure récupération post opératoire.

   

Au cours des ateliers de rééducation fonctionnelle, le chien médiateur, guidé par l'intervenante et sur les consignes d'un kinésithérapeute ou d'un ergothérapeute, permet de travailler : 

 les capacités psychomotrices;

• la force musculaire et l'équilibre;

• la motricité fine par le brossage; 

• le repérage dans l'espace...